Actions sur le document

Cas de rougeole en Hainaut

Depuis le début de cette année, le nombre de personnes souffrant de rougeole est en augmentation en Wallonie, notamment dans la province du Hainaut et plus spécifiquement du côté de La Louvière, Manage et Morlanwelz. Plus de 100 cas ont été déclarés à la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l’AVIQ depuis le début de l’année.

La cellule de surveillance de maladies infectieuses de l’AVIQ suit de près le phénomène. Elle a déjà pu organiser une série d’actions concrètes comme l’envoi de messages vers la médecine scolaire, l’ONE, les cercles de médecins généralistes, les services d’hygiène hospitalière et les professionnels spécialisés dans le suivi des maladies infectieuses.

  • La rougeole est une maladie très contagieuse.
  • L’épidémie de rougeole concerne aussi bien des adultes que des enfants.
  • Actuellement, la majorité des cas déclarés en Wallonie sont des cas liés à une exposition locale (en Belgique).
  • La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Tout cas suspect doit être impérativement déclaré par le médecin qui fait le diagnostic à la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l’AVIQ afin que celle-ci puisse coordonner les mesures de prévention rapidement.
  • Deux doses de vaccin offrent une protection très élevée à vie.
  • Des questions concernant la rougeole ou la vaccination ? parlez-en à votre médecin traitant et rendez-vous sur le site d’information https://www.vaccination-info.be/

 

La rougeole, une maladie très contagieuse

La rougeole est une maladie virale : elle n’est donc pas traitée par des antibiotiques. Elle se caractérise par l’apparition de fièvre, d’une toux, d’un rhume et d’une conjonctivite avec ensuite l’apparition de plaques rouges sur la peau(qui le plus souvent débute au niveau de la tête pour ensuite s’étendre sur le tronc et le reste du corps). Les malades sont souvent très abattus. La rougeole se transmet de personne à personne et est très contagieuse (on est contagieux déjà 5 jours avant l’apparition de l’éruption et jusqu’à 5 jours après). Cette maladie peut entrainer de graves complications et des hospitalisations.

La vaccination, unique protection contre la rougeole

Pour rappel, deux doses de vaccin offrent une protection très élevée à vie. Cependant, 25% de la population n’a pas reçu la deuxième dose de vaccination. Or, pour éviter une circulation de la maladie au sein de la population, il faut un taux de vaccination de celle-ci de 95% pour les deux doses ! Pour être certain de votre statut vaccinal ou de celui de vos proches (enfants), il est important de vérifier sa carte de vaccination.

Concrètement, comment se faire vacciner ?

Les deux doses de vaccin sont respectivement administrées à l’âge d’1 an et de 11/12 ans (la deuxième dose peut néanmoins être administrée dès l’âge de 7 ans, le médecin généraliste peut vous renseigner).

Ces vaccins sont offerts pour les moins de 20 ans via le programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles (vaccins disponibles via les consultations ONE, la médecine scolaire, les médecins traitants ou encore les pédiatres). D’éventuels frais de consultation sont à la charge du patient chez le médecin traitant.

Pour les adultes non ou insuffisamment vaccinés, la vaccination peut être réalisée auprès du médecin traitant. Donc, si la personne n’est pas certaine d’être immunisée et ne dispose pas de sa carte de vaccination, conseillez-lui de se faire vacciner. A défaut, une prise de sang peut également être réalisée pour savoir si la personne est protégée contre le virus de la rougeole. Les personnes nées avant 1970 sont naturellement immunisées. En effet, une personne qui a déjà présenté une rougeole est protégée à vie.

Cellule de surveillance des maladies infectieuses

Agence pour une Vie de Qualité

Département Santé
Direction Promotion de la Santé, Prévention et Surveillance des Maladies

Rue de la Rivelaine, 21 - 6061 CHARLEROI

Garde téléphonique pour les déclarations de maladies : 071 205 105

c3VydmVpbGxhbmNlLnNhbnRlQGF2aXEuYmU=